presse-bouton

presse-bouton

14- Un point encourageant J+22

Le 9 septembre 2012 l'envie m'as pris de raconter sur ce Blog les étapes de mon apprentissage en solo, commencé 10 jours plus tôt avec Soprani mon accordéon. La base de cet enseignement résidant dans la méthode Diou FLo Chromatique, trouvée sur internet et commandée quelques jours avant en Bretagne.

 

Pensant que d'autres amateurs d'accordéon passionnés et téméraires pourraient se retrouver dans mon histoire, j'y raconte les vicissitudes et les joies (souvent infantiles) d'un parfait débutant au prise avec une Méthode dans laquelle il met tous ses espoirs.

Aujourd'hui j'ai décidé de mettre temporairement les problèmes techniques de côté pour faire le point des résultats obtenus à J+22.  

Bien entendu il y a dans mon jugement de la subjectivité, mais il n'en reste pas moins que la part concrète d'acquisitions techniques constitue l'essentiel de mon appréciation.

 

Ce faisant (avec perdrix ça ne veut rien dire) je dresse le constat des résultats que j'ai obtenus en trois semaines grâce à la méthode bretone et j'ai tout lieu (avec cabillaud ça ne veut rien dire non plus) de penser que c'est honorable.

Que ce soit soit bien clair, je ne fais pas de concours de vitesse mais, je travaille régulièrement et sérieusement environ une heure par jour au maximum, à raison de 2 ou 3 séquences réparties sur la journée. Cela permet de ne pas saturer sur un exercice, de laisser mes doigts se reposer et de favoriser ce que j'appelle l'imprégnation. J'entend par là la mémorisation par le corps des nouveaux gestes appris.

 

La méthode Diou Flo est très bien faite, ludique, elle propose des mélodies simples et agréables que l'on a envie de s'approprier. Elle suscite chez le débutant totalement inexpérimenté un élan naturel qui le pousse à aller de l'avant au risque pour celui ci de s'emballer et de brûler les étapes.

 

Je ne néglige aucun des conseils à mesure qu'ils sont prodigués et j'essaie autant que mes moyens me le permettent de les appliquer scrupuleusement. L'acquisition des réflexes se fait dans la durée et par la répétition quotidienne et méthodique de tous les morceaux.

 

Dès le début j'ai trouvé et adopté une façon de travailler qui me convient parfaitement et donne des résultats que sans complaisance je trouve plutôt bons.

Entendons nous bien ( expression courament employée aussi par les sourds), quand je parle de résultats, il ne s'agit ni de virtuosité ni d'interprétation mais simplement de ma capacité a un moment donné à jouer la totalité d'un morceau, plusieurs fois d'affilée, sans fautes (ou presque) de doigté et en conservant une cadence régulière dans un tempo raisonnable.

 

Ma plus grosse difficulté étant la dissociation de mes deux mains, je travaille sur deux morceaux à la fois ce qui évite de faire une fixation obsessionnelle sur un obstacle que je ne parviens pas à surmonter. Je m'interdis par contre de passer au troisième morceau tant que l'acquisition du premier n'est pas réalisée à 80 ou 90% (sachant que le reste viendra progressivement de lui même avec les répétitions quotidiennes).

Cette façon d'opérer est particulièrement stimulante car elle apporte de la variété dans les doigtés tout en respectant la progression de la méthode et en multipliant les chances de progrès.

De cette maniére, j'ai commencé par dresser Le Crabe, j'ai ensuite fait ami ami avec le Pacifiste, redonné vie au Ré suscité et serais sur le point d'incorporer La Fanfare.

Aujourd'hui une première approche du Biniou Kozh s'est très bien passée. L'envie de travailler ce nouveau morceau m'aiguillonne et m'incite à cravacher sur la première ligne de Fanfare qui me pose encore pas mal de difficultés.

Ainsi pas à pas, à mon rythme, sans esprit de compétition, je progresse et m'améliore chaque jour, impatient de découvrir de nouvelles mélodies et de faire de nouvelles acquisitions techniques.

 

Pour information, je me dois de préciser que ce blog est indépendant, libre de pensée et de parole.

Mon seul lien avec DIOU FLO est mon inscription à la Méthode Chromatique.

Cependant, comme ce blog est essentiellement basé sur des commentaires inspirés par sa méthode, avant de le démarrer, j'ai informé Florence Glorion de mon projet. Sans me connaître elle m'a accordé sa confiance et m'y a très sympatiquement encouragé et je l'en remercie.   

 

Si cela vous dit, quels qu'ils soient, je lirai avec plaisir vos commentaires. 

 

                                                                                    Presse Bouton et Soprani.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 



24/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres