presse-bouton

presse-bouton

24- Collatéral "Succès"

Il y a deux mois, j'ai décidé de mettre en pratique mon envie ancienne et toujours repoussée d'apprendre l'accordéon.

 

Habitant loin de tout et ne connaissant personne susceptible de m'aider, j'étais dans l'obligation d'apprendre seul.

Les méthodes qu'on trouve chez les "marchands de musique" sont rébarbatives et faussement faciles, les cours collectifs sont souvent hebdomadaires et ont lieu, pour les plus proches, à des dizaines de kilomètres de mon domicile, quand aux leçons particulières elles dépassent tout simplement mes moyens.

Faute de solution à proximité, Il me fallait chercher ailleurs. Eloignement n'étant pas synonyme d'arriération, c'est par internet via mon ordinateur qu'après des heures de recherches décevantes au beau milieu d'un amas de nuages plus sombres et désespérants les uns que les autres à percé un rayon de soleil.

Je venais de découvrir La méthode Diou Flo qui correspondait idéalement à ce que je recherchais.

 

Sitôt trouvée, sitôt commandée, sitôt reçue,................sitôt séduit: Il y a une familiarité immédiate dans la pédagogie des Flo. Dès les premières lignes, la première écoute, je me suis senti accueilli et mis en confiance avec chaleur et compréhension et j'ai compris que tout avait été pensé pour que je prenne du plaisir à apprendre et que je désire réussir.

Parvenir à jouer le Crabe en quelques jours ça vous dope pour la suite.

 

Ensuite, l'envie d'écrire ce que je ressentais au contact de l'accordéon m'est venue naturellement. C'est ainsi qu'est né ce blog confidentiel (du moins le pensais je) destiné à Florence Glorion pour lui raconter en toute simplicité comment un tout débutant lointain vivait Sa Méthode de l'intérieur.

Cela n'avait rien d'original et je pensais enfoncer une porte déja largement ouverte en ajoutant ma modeste version perso à une probablement longue liste de récits d'expérimentations diverses.

 

Mais l'idée a plu à Florence et Elle m'a encouragé en me demandant si elle pourrait, lorsqu'elle le jugerait intéressant, en conseiller la lecture à d'autres accordéonneux de sa connaissance. 

En acceptant, j'étais à cent lieues d'imaginer que ma prose pourrait avoir le succès que Vous, lectrices et lecteurs lui avez fait, et cet article un peu à part n'a d'autre but que de vous remercier, fidèles inconnus dont je "fête" aujourd'hui avec étonnement et gratitude la 500ème connexion

Je ne vous connais pas, et ne vous connaîtrai peut être jamais, mais votre sympathique attention me touche et me relie à un monde que je découvre et dont nous partageons la passion.

 

Il est possible (allez savoir? je ne m'étonne plus de rien) que mon anonymat et mon éloignement géographique puissent être source de frustration chez certaines de mes lectrices et même lecteurs désirant rompre mon incognito. Que ceux ci se consolent, au travers de ce blog ils ont accès à ce que je sais faire le moins mal, à savoir l'écriture tout en s'épargnant la probable déconvenue d'avoir à m'écouter lorsque je torture Soprani.

Qu'ils sachent que dès à présent les meilleures places leur sont réservées pour mon premier concert en public et en attendant cette consécration je leur suggère de garder le contact par blog interposé, au fil parfois distendu de mon inspiration.    A SUIVRE..........................

 

Bonne lecture et bien cordialement                                                   Presse Bouton et Soprani.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



01/11/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres